Extrait : Bruges La Morte

Réalisateur R. Verhavert Production: Belgo-Néerlandaise

Brugge Die Stille 4ème partie

Idwig Stéphane campe un inoubliable Viane, auquel il confère toute la violence, toute la souffrance voulues. A son jeu d’une densité, d’une autorité exceptionnelles, répondent la beauté, presque de porcelaine et de sensuelle sensibilité.La Libre Belgique - 1981

L‘un de ceux-ci, Idwig Stéphane, est venu spécialement de Caen, où il répète le rôle titulaire du Roi Lear, pour rencontrer la presse entre deux trains, entre deux répétitions. Et aussi pour se voir pour la première fois à l’écran dans le rôle de Viane, le héros de Georges Rodenbach Car pendant le tournage, il a toujours refusé d’assister aux visions de « rushes ». « Pas du tout par superstition, précise-t-il. Mais je considère qu’un rôle doit être travaillé de l’intérieur et le personnage entièrement créé avant le premier tour de manivelle . En voyant des scènes déjà tournées, je risquerais d’être tenté de modifier ma création au fur et à mesure». L’un des meilleurs comédiens (on l’a vu, au cinéma, dans les derniers Verhavert, au théâtre, notamment dans cet immense succès que fut le Pauvre B…), Idwig Stéphane est aussi un exemple de conscience professionnelle. Avant de tourner ce dernier film, n’est-il pas venu s’installer pendant quinze jours à Bruges, qu’il ne quittera même pas pendant les week-ends ? Tournant et retournant dans ces rues pour s’imprégner d’une atmosphère qui est aussi celle du personnage qu’il devait incarner. J.C.- Dimanche Presse - « Bruges-La –Morte », 1981.


Sa présence dans d'autres films

  1. Pallieter
  2. Daens
  3. A Corps Perdu
  4. Sécheresse
  5. Saint Germain ou Négation
  6. Meurtre à domicile
  7. Le Conscrit ( De loteling)
  8. Un Jeu d'Enfants